Défaite dure à avaler pour les Canadiens en quart de finale des Jeux paralympiques de Rio. Crédit-photo Dave Holland, CPC

L’équipe canadienne masculine de goalball a failli causer tout une surprise aux Jeux paralympiques mercredi soir, mais la formation lituanienne l’a finalement battue 5-4 en prolongation dans les quarts de finale. Du côté des femmes, les Canadiennes ont été défaites 2-0 par les Américaines.

Après avoir gagné un de leurs quatre matchs des préliminaires et terminé quatrièmes dans le groupe A, les Canadiens faisaient face à un beau défi contre les Lituaniens, invaincus en quatre affrontements dans le tournoi à la ronde et premiers du groupe B.

Le Britanno-Colombien Doug Ripley a marqué le premier but, à mi-chemin de la première mi-temps. Bruno Haché a doublé cette avance une minute et demie plus tard, mais leurs adversaires ont fait 2-1 avant la fin du premier engagement.

Au retour, les Lituaniens ont créé l’égalité 2-2 dès la deuxième minute de jeu, puis 3-3 sur l’action suivant le deuxième but de la soirée de Ripley, avant de prendre une avance de 4-3. Après plusieurs minutes d’échanges infructueux, l’Albertain Blair Nesbitt a ramené tout le monde à la case départ avec 28 secondes à faire au temps réglementaire.

Aucun but n’a été réussi dans la première prolongation de trois minutes, mais Genrik Pavliukianec a fait bouger les cordages à mi-chemin de la deuxième période supplémentaire.

« Nous avons été dangereux tout au long du match. Nous avons pris l’avance. Je trouve que nous étions en contrôle du match, a affirmé Haché. C’est vraiment décevant que nous l’ayons perdu, mais nous allons nous soutenir, nous allons digérer cette défaite et aller de l’avant. »

La troupe de l’entraîneuse Nathalie Séguin pouvait garder la tête haute estimait le vétéran de 39 ans. « Je suis pas mal fier d’avoir été en deuxième prolongation contre les Lituaniens. Nous sommes les seuls à Rio jusqu’ici à avoir été à égalité contre eux après 24 minutes. »

« Ils ont été nerveux, alors qu’ils nous battaient d’habitude par 7, 8 et même 10 buts. Le match que nous venons de jouer, c’est vraiment incroyable! Nous venons de gagner le respect des meilleures équipes », a avancé l’athlète de Dorval.

Les Lituaniens ont fini quatrièmes aux Jeux de Londres en 2012 ainsi qu’aux Championnats du monde de la Fédération internationale des sports pour aveugles (IBSA) en 2014.

Chiches les Américaines

Le défi était tout aussi imposant du côté des Canadiennes, les Américaines étant championnes mondiales en titre. Si elles ont réussi à contrer efficacement l’attaque de leurs rivales, elles ont été incapables de trouver la faille dans leur défensive.

Jen Armbruster a enfilé les deux buts du côté des gagnantes, un dans chaque engagement.

« Nous avons été vraiment solides en défensive, c’est notre façon habituelle de jouer », a précisé Nancy Morin, entrée dans la rencontre pour la dernière minute et demie du temps réglementaire. « Nous avons eu un peu de misère parce que nous avons lancé trop proche du centre. »

Après avoir été éliminées dans les quarts de finale aux Jeux de Pékin et de Londres, les Canadiennes espéraient passer à la prochaine étape. « Notre premier but était d’atteindre les quarts de finale, mais c’est sûr que nous aurions aimé aller en demi-finale et monter sur le podium », a conclu la Longueuilloise.

Source: Sportcom

― 15 septembre 2016 ―